Une Harley Davidson qui vous rendra ivre

12/09/17
0
321

Description

Une Harley Davidson qui vous rendra ivre !

Âgé de 17 ans, Uwe Ehinger est infecté par une virus incurable : le virus Harley. À partir de ce jour-là, il a commencé un voyage agité à travers le monde pour chercher dans les garages les plus éloignés, les débris délavés et les arrière-cours poussiéreuses des reliques légendaires à deux roues. C’est ainsi que le nom, THE ARCHAEOLOGIST lui fut donné par la communauté.

« Chaque fois que je trouve des motos rares, je me demande comment utiliser toutes les parties, car elles méritent d’être préservées » explique le jeune homme. Son but : préserver l’esprit des anciennes machines dans un esprit réel et permettre d’expérimenter le goût. Chaque détail de l’emballage est une interprétation méticuleuse de la technologie d’emballage d’époque dans laquelle les pièces de la moto sont contenues.

 

Trois breuvages d’exceptions sont proposés avec le véritable esprit d’Harley Davidson :

– La Flathead, contient une pièce d’une moto de 1939 trouvée dans le désert du Mexique

– La Knucklehead de 1947 vous emmènera au Chili, là où la moto a été débusquée

– La panhead de 1962 a été dégotée en Asie, plus précisément en Corée du Sud.

Alcool Harley

Les buveurs qui craignent un goût métallique ne doivent pas s’inquiéter car Ehinger explique que tous les composants sont spécialement nettoyés et ensuite scellés dans un « alliage d’étain » pour les protéger contre l’oxydation des pièces. Ces dernières sont ensuite soudées sur une structure en acier et enfermées dans une bouteille artisanale.

Gin Harley

Chaque bouteille est accompagnée de l’histoire de la pièce qui la compose. Et qui dit motos rares dit prix conséquent : de 900 euros pour la Panhead 1962 à 1 100 euros pour la Flathead 1939.

 Alcool Harley Davidson

A votre santé !

 [l’abus d’alcool est dangereux pour la santé]

Partager

Commentaires