News

Skully : un nouveau procès pour la start-up américaine

26/09/16
0
1 570

Partager

Alors que Skully devait révolutionner le monde de la moto avec un casque à réalité augmentée, la start-up dépose le bilan début août 2016. Un mois plus tard l’entreprise se retrouve de nouveau sous les feux des projecteurs… mensonges, détournement de fonds : comment les fondateurs vont-ils se défendre lors du procès les opposants à leurs investisseurs ?

Rétrospective. Il y a deux ans, Skully et son casque connecté pour motard enthousiasmait la Silicon Valley. Ce casque révolutionnaire devait permettre de réduire les risques d’accident de la route. Suite à un drame, Marcus Weller imagine un casque doté d’une visière, sur laquelle s’affichent toutes les données relatives à un trajet. Il lance alors avec son frère Mitchell, Skully. La campagne de financement participatif sur Indiegogo permet ensuite de collecter 2,4 millions de dollars au lieu des 250.000 initialement visés. La start-up lève alors plus de 11 millions de dollars de fonds grâce à des investisseurs tels que Flextronics. Enfin, viennent les précommandes à 1 500 dollars le casque. 

skully helmet

 

L’histoire semble toute tracée. Une réussite certaine attend les deux frangins. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu. Une employée a décidé de porter plainte contre ses patrons. Et là, nous apprenons que les fondateurs ont utilisé tout l’argent récolté pour développer le casque en voyages, restaurants haut de gamme, clubs de striptease ou encore voitures de luxe. L’entreprise est en faillite. 

 

C’en est trop pour le principal investisseur, Flextronics, qui réclame aujourd’hui le remboursement intégral de leur apport financier. Soit plus de 2 millions de dollars. 

 

Dans une lettre à l’intention de la Cour Supérieure du comté de Santa Clara, les avocats de Flextronics expliquent : « Skully a échoué dans sa tâche et continue de refuser d’effectuer le paiement intégral et complet à Flextronics pour combler la dette que Skully doit à Flextronics ». Les dirigeants de la start-up ont quant à eux, fait savoir qu’ils ne rembourseraient pas les membres du site participatif Indiegogo. 

 

Si le prochain casque à réalité augmenté ne sera pas signé Skully, il se peut que d’autres grandes marques telles que BMW sortent un projet similaire d’ici quelques temps …  

 

Par Ledecia Perez

Partager

Commentaires