News

Un stunter part à la conquête de la Palestine

21/10/16
0
783

Partager

Découvrez la Palestine à travers le voyage d’un Stunter.

Rok Bagoros est le premier stunter Pro au monde à poser ses tricks en Palestine. Le premier à laisser ses traces de pneus à Bethléem et le premier à réunir les aficionados de 2 roues Palestiniens et Israéliens. La morale de l’histoire ? Le sport n’a pas de frontières – le sport est amour !

Dans la ville Palestinienne à majorité musulmane de Ramallah en Cisjordanie, Rok Bagoros fait le show de sa vie – il a ridé devant plus de six mille fans et fait monter le volume de la ville avec 300 Riders Palestiniens à ses côtés.

Lorsque Rok Bagoros a visité Israël en mai dernier et y a exécuté son show spectaculaire intitulé RokOn, les amateurs Palestinien de Stunt ont pris mouche et ont interpellé le stunter sur sa page Facebook : « Il n’y a jamais de show comme cela chez nous ! » « Nous sommes délaissés ! » se plaignent-ils. Ce ne fut pas une période facile pour Rok. Mais heureusement, le fabricant KTM a décidé d’étendre sa production à la zone palestinienne. La déception vécue par les amateurs de sport mécanique Palestiniens s’est transformée en course joyeuse apportée à la Palestine par le Slovène Rok Bagoros.

300

« Quand je vais rider à l’étranger, je sais généralement à quoi m’attendre, mais je n’avais pas la moindre idée de ce qui m’attendait en Palestine. Je ne vois pas un seul motard sur la route de l’aéroport de Tel-Aviv à Ramallah ! Le lendemain, un embouteillage énorme bloquait la route menant à l’avenue, à partir de laquelle les riders étaient censés se réunir près de Ramallah. Je m’étais déjà fait à l’idée qu’il n’y aurait pas plus de 30 riders. Mais tout à coup, ils ont commencé à apparaître de toutes les directions entre les voitures. A la fin, environ 300 riders ont créé une énorme effervescence partout dans Ramallah – comme s’ils essayaient de dire au monde qu’ils ne se souciaient pas des disputes politiques et qu’ils croient à un futur meilleur ! »
a expliqué le rider sur sa page YouTube.

palestine-stunt

Sport, Musique & Ride !

Quand le spectacle a commencé, les gens grimpaient au sommet des bâtiments voisins ou des lampadaires de rue pour obtenir une meilleure vue. Ils étaient comme dans une ruche. Les fans demandaient même a être pris en photo avec Rok Bagoros. Certains lui ont même demander de porter leur enfant dans ses bras pour immortaliser ce moment. Un DJ présent pour l’occasion a mélangé sa musique rock avec la musique traditionnelle palestinienne – et la foule est devenue folle ! « Les commentaires haineux des Palestiniens sur mes photos après ma performance en mai à Israël m’ont vraiment affecté, mais cela est fini maintenant » conclut le slovène désormais icône en Palestine.

Bethléem, Jéricho et Jérusalem

Le lendemain du show, Rok Bagoros a pris son KTM Duke 690 pour visiter Bethléem, le lieu de naissance d’un homme sage, réformateur et sauveur : Jésus-Christ. Ensuite, il a visité en contrebas, Jéricho et la partie israélienne de Jérusalem, où il a réalisé le spectacle «la traversé de la frontière». «Je me sentais comme si je conduisais littéralement l’histoire de l’humanité. J’aime la terre craquelée, les pierres et les mille ans d’oliviers, qui vous donnent une nouvelle force. Il y a vraiment quelque chose de spécial à propos de ces lieux  »
commente-t-il.

rok-bagoros

Le spectacle RockOn

Rok Bagoros réfléchit déjà à de nouveaux projets. Sa visite en Palestine l’a laissé avec des sentiments merveilleux. Son plus grand souhait pour le prochain Motor Rallye en Palestine : voir une femme rider. Ce serait un pas en avant …

Partager

Commentaires